Les +
partagés

Alain Bernard est-il lié au « Fuck » de Marseille ?

C’est le mystère qui hante la ville de Marseille : d’où vient le mot « Fuck » que l’on peut lire sur la terrasse du très prisé Cercle des Nageurs, là où se réunit la crème de la société marseillaise ? La Provence a mené son enquête et, selon le journal local, une des pistes mène au champion olympique 2008, Alain Bernard.

Même si rien ne prouve l’implication du nageur. Car d’autres parlent de François Feund, l’architecte en chef.

« C’est lui qui a fait le coup, pour se venger après un conflit de facturation avec la direction », explique une source anonyme au jounal.

D’autres parlent de soirées arrosées et d’une « déconnade de nageurs ». La question est aussi de savoir quand cette disposition spéciale a pu être mis en place. Car si le grand public ne la découvre qu’aujourd’hui, après la publication de Marseille la métropole, un livre qui regroupe des photographies aériennes de la ville, le message était déjà connu au club.

« Quelques membres du CNM étaient au courant de cette inscription depuis de nombreuses années. Mais on évitait d’en parler, de peur de se faire renvoyer… » , explique un initié.

Paul Leccia, le président du club de natation, explique lui avoir découvert le gros mot en 2007.

« Mais son apparition ne peut dater que de 2003, au moment où le nouveau bassin olympique et la terrasse étaient en chantier. Cette année-là, deux nageurs célèbres logés au CNM auraient pu redisposer les planches pas encore vissées ».

Alain Bernard fait partie de ceux-là. Alors, est-ce une blague du nageur, alors âgé de 20 ans ?

« Ce n’est pas le genre du sprinteur. Et puis à l’époque, il n’était pas encore en conflit avec le Cercle », note un journaliste qui le connaît très bien.

Le mystère du « Fuck » du Cercle des Nageurs reste donc entier à Marseille…

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   9 commentaires Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés

Contenus sponsorisés