Bernard Hinault pense que les cyclistes français n’ont plus faim, et voulait entraîner des Chinois

Dans une longue interview accordée à L’Express, Bernard Hinault revient sur ses exploits avec son franc-parler, ses métaphores et son amour ardent du vélo. « Le Blaireau » en rajoute peut-être un peu, regrettant le manque d’instinct dans le peloton actuel et fait un étonnant aveu quand on l’interroge pour savoir pourquoi il n’a jamais été directeur sportif.

« Je crois que je fais peur aux coureurs, » avoue-t-il. « Avec moi, on n’entendrait pas les Français dire avant le premier coup de pédale : ‘Je touche tant et je vise tel objectif.’ C’est moi qui fixerais les règles. ‘Gagne des courses et, là, tu seras payé tant…’ On ne devient champion cycliste que si l’on a faim. Hier, c’était les pays de l’Est, demain ce sera l’Afrique. Je vais vous faire une révélation : il y a sept ans, j’ai failli devenir directeur sportif d’une équipe chinoise. »

Une équipe avec des capitaux chinois?

« Oui. Et des coureurs chinois, aussi. Tout chinois. ça m’aurait bien plu. J’aurais selectionné 100, 1 000, 10 000 gamins et je n’aurais retenu que les meilleurs. Je suis allé plusieurs fois là-bas. Je les ai vus, dans la banlieue de Pékin, transporter 100 kilos de charbon à bord de triporteurs, chaussés de pneus de camion. Je vous garantis que ceux-là, si on les met dans le peloton avec des vélos en carbone, ils font de la roue arrière toute la journée ! »

Ah, c’est sûr, avec la méthode Hinault, les Français gagneraient des courses. Même plus besoin de dopage. 10 000 gamins qui passeraient leurs journées à traîner des kilos de charbon pour se renforcer, avant de ne sélectionner que les meilleurs. Le sport à la dur, quoi.

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés

Contenus sponsorisés