Dauphiné : images impressionnantes d’un orage de grêle et des traces qu’il a laissées sur les coureurs

Le dos de Tim Declerq témoigne de la violence de cette grêle…

Les coureurs du Dauphiné ont vécu une journée éprouvante : il faisait « 32 degrés en bas du col de Porte sur une route à 54 degrés et dix virages plus haut, plus que 15 degrés et 18 au sol » a raconté sur Twitter André Bancalà, coordinateur sur les routes du Tour, au milieu de cet énorme orage de grêle qui a frappé le sommet du col.

Les images sont impressionnantes, notamment celle du dos meurtri du coureur Tim Declercq…

https://twitter.com/bvittek/status/1293953188861812737

 

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés

Contenus sponsorisés