Quand tout le monde oublie le deuxième lancer franc

Les saisons NBA sont tellement longues qu’une lancer franc, à moins qu’il ne soit en fin de partie, ne représente pas grand chose. C’est ce qu’ont dû se dire les Rockets, les Kings et même deux des trois arbitres hier soir après le premier lancer de Richau Holmes, tout le monde repartant de l’autre côté alors qu’il en avait un autre à tirer.

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés

Contenus sponsorisés