taxMauvaise nouvelle pour les chaînes de télévision. D’après Le Figaro, le ministère des Sports réfléchit ainsi à une modification de la taxe Buffet afin d’augmenter les charges sur les diffuseurs des grandes compétitions sportives. Créée en 2000, cette taxe rapporte 43 millions d’euros au Centre national pour le développement du sport (CNDS) en récupérant 5% des droits de retransmission des manifestations ou compétitions sportives organisées par des personnes morales installées en France.

Problème : de plus en plus de sociétés (UEFA, Tournoi des Six Nations…) sont basées à l’étranger et échappent à l’impôt, représentant un manque à gagner de 13,5 millions d’euros pour le sport amateur.

De moins en moins de sport sur les chaînes gratuites ?

Pour combler ce vide, le ministère des Sports change donc de cible et veut taxer les diffuseurs. Pour le CSA, c’est « un risque de voir les principales compétitions sportives, les plus onéreuses, migrer vers les chaînes payantes et priver ainsi le plus large public de l’accès à ces événements ». France Télévisions aurait ainsi beaucoup de plus en plus de mal à s’assurer la retransmission des compétitions.

Pour l’Euro 2016, beIN Sport devrait ainsi débourser 6 millions d’euros pour cette nouvelle taxe. Canal+ verserait de son côté 2 millions d’euros alors que TF1 s’acquitterait d’un million d’euros. Au final, la chaîne qatarie pourrait en profiter pour récupérer de nouvelles compétitions. Il y aurait donc de moins en moins de sport sur les chaînes gratuites et les parlementaires voudraient compenser en exonérant certains compétitions. Lesquelles ? Certains sports seront-ils privilégies ? Sur quels critères ?

Des questions auxquelles le gouvernement doit trouver des réponses. Au final, c’est le Premier ministre qui devrait trancher.