Sport US

Stephen Curry ironise après avoir été cité par le Parti républicain pour sa réforme fiscale

Même s’il s’est engagé au minimum, Stephen Curry s’est visiblement fait quelques ennemis en politique après avoir expliqué qu’il ne souhaitait pas rendre visite à Donald Trump à la Maison-Blanche. Le Parti républicain américain vient ainsi de présenter une réforme fiscale et la seule personne citée dans le document d’explication… est le meneur des Warriors.

Le document est ainsi la liste des critiques qui risquent d’être adressées au projet, qui prévoit notamment des baisses d’impôts pour ceux qui sont les seuls propriétaires de leur société. Est-ce que ça ne risque pas de favoriser uniquement les très riches ? Pas du tout, répond le projet car « la législation fera en sorte que cet allégement fiscal tant attendu soit accordé aux créateurs d’emplois locaux et elle fera la distinction entre le revenu salarial individuel de Stephen Curry et le revenu d’entreprise de la boutique Steve’s Bike Shop [entreprise de vélo fictive d’un certain Steve]. »

Stephen Curry est donc cité en exemple comme le riche qui ne crée pas d’emplois et qui mérite par conséquent d’être taxé au maximum. Sur Twitter, il a répondu en ironisant, demandant si la boutique de vélo de Steve recrutait…

A voir aussi

Commentaires Règles et contenus illicites  |  6 commentaires Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *