En se proclamant « roi de New York » et en conseillant aux autres rappeurs de ne pas revendiquer sa couronne, Kendrick Lamar fait parler. Dans son couplet sur « Control », de Big Sean, il explique que même si Phil Jackson revenait, il ne pourrait pas l’entraîner.

Le « Zen Master » explique alors à l’impudent que « c’est bien d’être sûr de soi et arrogant, mais tout le monde a besoin de quelqu’un sur qui s’appuyer. Une sorte de mentor ».

Source : Beyond The Buzzer