dennis rodmanEn rupture diplomatique avec la Corée du Nord qu’il accuse de détenir l’arme nuéclaire, les Etats-Unis s’ouvrent quelque peu à leur ennemi hérité de la guerre froide.

Après Eric Schmidt, le patron de Google, ce sera ainsi au tour de HBO, via la boîte de production VICE, de poser ses valises à Pyongyang. Objectif : tourner un reportage sur les jeunes coréens, avec notamment un camp de basket avec Dennis Rodman et trois Harlem Globetrotters en guest stars.

« Dans cette période de tension extrême entre les deux pays, il est important de maintenir une communication sur le plan culturel, et ce, peu importe les moyens utilisés » explique Shane Smith, le fondateur canadien de VICE. « C’est important de montrer aux nord-coréens que les Américains ne sont pas leurs ennemis et que pratiquer un sport qu’on aime est un premier pas dans la bonne direction. »

Bien évidemment, c’est la présence de Dennis Rodman qui intrigue. L’ancien rebondeur tatoué et percé des Pistons, Bulls ou encore des Spurs sera pourtant au coeur de ce reportage diffusé aux Etats-Unis le 5 avril.

Mais rappelons que le jeune Kim Jong Un, qui a succédé à son père en décembre 2011, est un immense fan de NBA, bercé aux exploits des Bulls de Michael Jordan. La venue de Rodman n’est donc pas si anodine pour cette excursion diplomatique digne d’un « Rendez-vous en terre inconnue ».

Source : AP