Actus

Le vénézuélien Adrian Solano a skié avec difficulté aux Mondiaux

Incroyable histoire pour Adrian Solano. Ce skieur de fond vénézuélien n’a pas terminé les qualifications du 10 kilomètres des championnats du monde de Lahti, en Finlande. Après 37 minutes de souffrance, le sportif a ainsi jeté l’éponge, sous l’oeil moqueur des spectateurs puisqu’il semblait monter pour la première fois sur des skis…

Il faut dire que l’intéressé n’a pas été aidé par la police de Paris. Alors qu’il était censé effectuer un stage d’entraînement d’un mois en Suède avant la compétition, il a été bloqué à Paris puis expulsé par la police française.

« Quand je suis arrivé à Paris, le 19 janvier, j’ai expliqué que j’allais en Suède pour m’entraîner. Ils n’ont pas cru que je faisais du ski au Venezuela (…) Je n’avais que 28 euros et les policiers m’ont accusé d’immigration parce que ça se passait mal dans mon pays », expliquait-il.

Accusé d’immigration illégale, malgré des papiers en règle et une invitation de son coach en Suède, Adrian Solano a dû retourner au Venezuela après un mois à Paris, où il a longtemps attendu de rencontrer un juge. Revenu dans on pays, il a alors pris l’avion directement pour la Finlande, où il est arrivé sans avoir pu réellement s’entraîner.

« À cause de mon style vestimentaire, de ma tête ou de mes traits, ils m’ont discriminé. Maintenant je suis désavantagé, j’ai perdu un mois d’entraînement sur la neige », déplorait-il. Son entraîneur a également condamné le traitement infligé à son skieur. « La police s’est moquée de lui, ils lui ont dit que le ski au Venezuela n’existait pas. »

Si Adrian Solano n’a pas fini sa course, il avait en tout cas le sourire en Finlande.

A voir aussi

Commentaires Règles et contenus illicites  |  17 commentaires Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *